« L’essence des Arts Martiaux ne repose ni dans la force, ni dans la technique, mais gît au plus profond de chaque être humain, aussi dépourvu de capacités soit-il … »

ITO TENZEN TADANARI



vendredi 25 novembre 2011

Le Taï-Do, signification

Le Taï-Do


Le Taï-Do qui signifie « la voie du corps », est un art martial qui a été fondé en 1976 par un Saint-Quentinois Robert Cassol, diplômé d’état en Judo, Ju-Jitsu, Karaté et Aïkido.
Le Taï-do est un art martial français de self défense sans compétition, et non un sport de combat.
Cet art martial est basé sur l’esquive, c’est-à-dire le déplacement. Cette notion d’esquive est d’abord un état d’esprit, à savoir garder ses distances face aux événements. Mais le Taï-Do montre cependant que l’esquive seule peut amener certains risques. Et nous apprenons que parfois les situations nous obligent aussi à nous engager, à réagir autrement. Le Taï-Do est dans la lignée des arts martiaux traditionnels, il est une Voie permettant de guider les individus à leur potentialité et à utiliser de manière adaptée les techniques proposées.
C’est aussi un art martial dont les préceptes s’appliquent au quotidien et aident ceux qui le pratiquent à appréhender différemment les choses qui l’entourent.
Le Taï-do prépare au combat de la vie, sans règles et pleins d’imprévus ou le fort et le gros attaquent le faible et l’isolé. Le Taï-do propose d’aborder le combat à travers le notion de zones (zone verte et zone rouge) correspondantes à des distances entre le défenseur et l’attaquant. Le Taï-do propose également l’apprentissage d’exercices pré-arrangés (katas).
Le Taï-do est à la portée de tous et de toutes et n'enferme pas le pratiquant dans des gestes difficiles à réaliser. Il permet à chacun d'adapter les différents mouvements de défenses à sa propre morphologie. Les interprétations personnelles dans les techniques sont également possible si celles-ci ne modifient en rien les bases.




Le but final est d'acquérir des gestes reflex simples et efficaces synonymes d'auto-sécurité.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire