« L’essence des Arts Martiaux ne repose ni dans la force, ni dans la technique, mais gît au plus profond de chaque être humain, aussi dépourvu de capacités soit-il … »

ITO TENZEN TADANARI



vendredi 25 novembre 2011

Robert Cassol, le fondateur du Taï-Do

Robert Cassol, fondateur du Taï-Do

Robert CASSOL, ceinture rouge né le 8 juin 1935, à Montauban (Tarn-et-Garonne) créa le Taï-Do en 1976 à Saint-Quentin dans l'Aisne.


Avant de fonder le Taï-Do, le Robert Cassol s'est intéressé à divers Arts Martiaux en enseignant le Judo, le Ju-jitsu, le Karaté et l'Aïkido. Il a ensuite analysé ses connaissances et à la suite de longues recherches, il a ouvert une nouvelle voie à savoir le Taï-Do.

Le but de Robert Cassol, était de créer un art martial de défense et une méthode d'éducation physique, philosophique et mentale, visant à former des hommes capables d'accéder à une autodéfense et non pas des athlètes impressionnants.

L’ampleur que prenait la compétition dans l’enseignement de l’art martial ne correspondait pas à l’état d’esprit de M. Cassol : « la formation de l’homme tendait de plus en plus à disparaître au profit de la formation du champions ».

Pour Robert Cassol, la compétition est un moyen et non une fin en soi.

C'est pourquoi, Robert Cassol a souhaité en créant le Taï-Do que les élèves travaillent ensemble pour progresser ensemble et non pas l'un contre l'autre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire